By URL
By Username
By MRSS
Enter a URL of an MRSS feed
 
or

Considérer l’Académie comme la suite de la « petite Académie », commission de l’Académie française consacrée par Colbert aux inscriptions sur les monuments, les monnaies et les médailles à l’effigie de Louis XIV, ne rend pas suffisamment compte de la complexité de ses prolégomènes. L’on peut en effet faire remonter ses origines à l’année 1617, quand les frères Pierre et Jacques Dupuy, neveux du président Jacques de Thou, prirent la direction de l’ancien « cabinet » dans la bibliothèque du Président. Après leur mort, ce cabinet de haute érudition a vécu une existence obscure mais continue et il est devenu, en s’amalgamant à la « Petite Académie » en 1701, l’Académie des Inscriptions selon la volonté de l’abbé Bignon. La vocation de la Compagnie, alors hissée au statut d’institution à part entière, est restée la même que celle du cabinet des Adelphes : toutes les disciplines de la philosophie, de l’archéologie et de l’antiquariat. Marc Fumaroli, historien de la rhétorique et de la littérature à la Renaissance et à l’âge classique, des arts et de la culture, est professeur au Collège de France de 1986 à 2002 (chaire « Rhétorique et société en Europe, XVIe-XVIIe siècles »). Il est le fondateur de la Société internationale pour l’histoire de la rhétorique qu’il a longtemps dirigée. Il a été, de 1993 à 1999, le Président de l’Association pour la sauvegarde des enseignements littéraires, fondée par la regrettée Jacqueline de Romilly. Vous pouvez retrouver la biographie de Marc Fumaroli sur le site de l’AIBL : www.aibl.fr/membres/academiciens-depuis-1663/article/fumaroli-marc