By URL
By Username
By MRSS
Enter a URL of an MRSS feed
 
or

L’exécution de l’oncle de Kim Jong-un cache-t-elle une fébrilité du régime nord-coréen ou une volonté de son leader d’affirmer son autorité absolue?Le jeune maître de la Corée du Nord s’est débarrassé de son ancien mentor, un haut dignitaire du régime, avec une violence inouïe et inhabituelle. Arrêté et humilié en public, Jang Song-taek a été reconnu coupable de haute trahison et de complot contre l‘État à l’issue d’un procès express, au cours duquel il s’est vu reprocher également des abus d’alcool et de drogue ainsi qu’un manque de ferveur lors des discours du son neveu. Condamné à la peine de mort, il a aussitôt été exécuté, comme avant lui deux de ses conseillers. Y-a-t-il derrière cette exécution une volonté d’utiliser la peur pour éteindre toute voix dissidente en Corée du Nord? Cette purge au sommet de l‘État pourrait bien se poursuivre.‘‘D’autres doivent trembler dans leurs bottes’‘, Aidan Foster-Carter, spécialiste de la Corée du NordPaul McDowell, euronews : Que signifie l’exécution de Jang Song-taek pour la Corée du Nord et le monde qui regarde? Pour en discuter, nous recevons Aidan Foster-Carter, qui étudie la Corée du Nord depuis plus de quarante ans. Aidan, on parle d’un geste brutal, sans avertissement. C’est un message très fort, qui semble être envoyé aux Nord-Coréens.Aidan Foster-Carter : C’est un message extraordinairement puissant et d’une certaine façon, inédit. Bien sûr, c’est un régime stalinien. Des purges comme celle-là ne sont pas nouvelles, mais elles sont généralement bien plus discrètes : des individus disparaissent subitement ou, si ils sont très vieux, on évoque une maladie. Ce qui surprend dans cette purge, c’est qu’elle soit effectuée de manière aussi publique. De plus, les charges retenues contre Jang Song-Taek, qui est l’oncle par alliance du leader nord-coréen, étaient multiples, et la population a pu lire, par exemple, qu’il était accusé de vouloir fomenter un coup d‘état militaire. Généralement, ce n’est pas le genre de...