By URL
By Username
By MRSS
Enter a URL of an MRSS feed
 
or

Une toute nouvelle transcription pour piano par mes soins d’une BO de film signée Jean Marion : celle du film « le grand restaurant », un film de Jacques Besnard sorti sur les écrans en 1966 Dans ce film Louis de funès incarne le rôle principal : celui de Monsieur Septime, le patron d’un grand restaurant parisien et partage l’affiche avec Bernard Blier dans le rôle du commissaire (qu’il retrouvera dans Jo en 1970) On y trouve aussi de très nombreux seconds rôles d’acteurs avec qui De Funès se sentait à l’aise pour tourner, qui le mettaient en confiance : Grosso et Modo, Paul Préboist…. Un film inégal qui vaut surtout pour sa première partie qui contient pas mal de scènes d’anthologie Une de celles-ci est quand Septime, mécontent de l’attitude de ses employés vis-à-vis des clients leur impose un entrainement de choc C’est alors qu’intervient la fameuse scène du ballet chorégraphié par Colette Brosset (de la troupe des Branquignols) que j’ai relévé ici Elle commence par une élégante pavane Mais peu à peu le pianiste Roger Caccia (le pianiste des Branquignols un autre fidèle de De Funès) emporte Septime et ses hommes dans une danse russe endiablée, une "bachanale" selon les propres mots de Septime! J’ai relevé aussi le fameux hymne du président Novalès, l’hymne du pays de ce président Sud-Américain en visite chez Septime Ce dernier oblige son pianiste à en faire une réduction pour trois instruments, tout en sachant que deux d’entre eux ne sont pas musiciens! Il arrive alors ce qu’il doit arriver : l’hymne est "massacré" devant le président ce qui entraîne l’inévitable colère de l’irascible Septime ! Un hymne que vous retrouverez ici sans les fausses notes bien sûr! A noter que Jean Marion signera un an plus tard une autre musique de film avec De Funès: celle d'Oscar d'Edouard Molinaro